Pourquoi le prix du gaz augmente ? Mon analyse sur le marché actuel

Le prix du gaz domestique est en constante augmentation en Europe depuis plusieurs mois. En France, la situation est inquiétante et l’impact sur les factures des ménages et entreprises aurait été encore plus grand si l’Etat n’avait pas annoncé, le 1er novembre 2021, un gel du tarif réglementé du gaz jusqu’au 31 décembre 2022.

Mais pourquoi le prix du gaz augmente-t-il ? J’ai étudié les raisons de cette hausse des prix étroitement liée à l’augmentation des besoins en énergie et je vous explique tout ça de façon claire. 

La fin de la pandémie et la reprise économique

Avant de se lancer dans sa tendance haussière actuelle, le prix du gaz naturel a stagné en 2020, alors que la pandémie frappait le monde et l’ensemble de la chaîne économique. Lorsque les premières restrictions sanitaires ont été levées, la reprise de l’activité économique dans le monde a entraîné une hausse de la consommation en énergie

Les entreprises et les usines avaient besoin de davantage d’énergie électrique pour fonctionner. Dans le même temps, les ménages continuent d’utiliser le gaz pour la cuisson et l’eau chaude. La demande est donc montée au même moment à un rythme plus élevé que l’offre, et cela s’est naturellement répercuté sur les prix du gaz. 

Lire aussi :  Quels types de revêtement choisir pour le sol de sa maison ?

La demande augmente sur le marché européen

Si la reprise économique est le principal facteur à mettre en avant pour expliquer l’augmentation de la demande sur le marché en Europe, il faut aussi ajouter que pour mieux affronter l’hiver, les pays européens ont pour habitude de se constituer des réserves afin de satisfaire la hausse de leurs besoins en électricité durant cette période.

Par ailleurs, l’absence d’alternative fiable au gaz naturel, alors que les besoins de chauffage dans les entreprises et les ménages sont en hausse, contribue aussi fortement à l’augmentation des tarifs.

La demande augmente sur le marché asiatique

En Asie, la reprise des activités des grandes industries a également entraîné une hausse de la demande en gaz naturel. Les pays comme la Chine ou le Japon qui sont fortement industrialisés consomment de grandes quantités d’électricité et d’énergies secondaires.

Afin de satisfaire leurs besoins, ces derniers se tournent vers des fournisseurs de gaz naturel comme les USA ou les Pays du Golfe qui trouvent en Asie un marché où pratiquer des tarifs beaucoup plus élevés qu’en Europe.

Une offre de gaz qui ne suit pas

Face à une demande en pleine explosion, l’offre de gaz naturel sur le marché n’a malheureusement pas suivi ; bien au contraire.

Lire aussi :  Qui appeler pour un dépannage de plomberie en Bourgogne-Franche-Comté ?

La crise géopolitique avec le fournisseur Russe

Alors que les besoins en énergie et en électricité de l’Europe ne cessent d’augmenter, la guerre entre la Russie et l’Ukraine est venue accentuer la pression déjà visible sur le marché.  

Comme vous le savez sûrement, la Russie est un important fournisseur de gaz naturel pour toute l’Europe. Dans un tel contexte, deux facteurs majeurs ont contribué à la hausse des prix sur le marché :

  • L’inquiétude des acheteurs face à la hausse de leurs besoins en énergie
  • La réduction progressive des expéditions du fournisseur russe

Le rôle des investisseurs dans l’augmentation des coûts du gaz 

Au moment de l’invasion de l’Ukraine, les acteurs du marché ont estimé que le fournisseur qu’était la Russie pourrait couper ses ventes de gaz naturel à destination de l’Europe. Sans attendre que ces prévisions se concrétisent, ces derniers ont spéculé et les coûts du gaz naturel se sont envolés jusqu’à 335 euros le mégawattheure à la mi-mars 2022.

La réduction effective de la fourniture de gaz russe en Europe

Comme on pouvait s’y attendre, la Russie a rapidement réagi aux sanctions européennes en réduisant ses ventes de gaz aux pays du Vieux Continent, dont la France. Le 30 août 2022, Engie, l’un des principaux distributeurs de gaz naturel en France, en a notamment été victime de la part du russe Gazprom qui l’accusait de ne pas payer ses factures.

Lire aussi :  Qui appeler pour un dépannage de plomberie dans le Centre Val de Loire ?

Les autres producteurs dont dépend l’augmentation des prix du gaz naturel

En dehors de la Russie, des Etats-Unis et des autres fournisseurs mentionnés plus haut, d’autres pays producteurs de gaz naturel ont vu leurs capacités baisser, avec des répercussions sur l’offre mondiale et les tarifs pratiqués. Il s’agit notamment de :

  • L’Iran
  • La Norvège
  • Le Canada

En conclusion

L’augmentation du prix du gaz naturel, ainsi que des tarifs réglementés pratiqués dans les pays européens est causée par plusieurs facteurs. Les plus significatifs sont liés à une forte évolution à la hausse de la demande suite à la reprise économique post-COVID, alors que l’offre sur le marché baisse. Le contexte géopolitique de crise avec la Russie est également en cause.

Bienheureusement, avec le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement, vous pouvez passer un hiver paisible sans craindre une nouvelle hausse du tarif réglementé du gaz et de votre facture avant 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page